Le compte courant d’associé dans le nord : quelles sont les raisons de le créer ?

Le compte courant d’associé dans le nord : quelles sont les raisons de le créer ?

Le financement d’une entreprise peut se faire à travers différents modes de financement. Il s’agit de l’augmentation de capital avec la réalisation de nouveaux apports par les actionnaires, le prêt moyennant le paiement d’un taux d’intérêt et l’apport en compte courant d’associé. Ce dernier système de financement peut s’avérer comme un placement financier pour l’associé ou l’actionnaire. Mais, quelles sont concrètement les raisons de créer un compte courant d’associé ? Éléments de réponses dans les lignes à suivre.

Le compte courant d’associé, de quoi s’agit-il ? 

Le compte courant d’associé n’est pas un compte bancaire de l’associé, mais plutôt un compte de la comptabilité. Il permet d’avoir un œil sur les créances et les dettes entre une entreprise et son associé. Le compte courant d’associé peut être constitué des rémunérations dues, les dividendes à payer, les remboursements de frais à effectuer, les avances de l’associé, etc. On enregistre au débit du compte courant d’associé tous les paiements et règlements dus à l’associé tels que le virement de salaire, de dividendes et autres. Ensuite, l’associé a la possibilité de verser directement des sommes à la société. Il est question des apports en compte courant d’associé. Grâce à ces versements, l’associé peut toucher des intérêts calculés sur les sommes déposées sur son compte courant d’associé en contrepartie. Étant donné que c’est un système de financement où tout un chacun tire son profit, ils sont très souvent utilisés. En d’autres termes, peu onéreux pour l’entreprise et rémunérateur pour l’associé.

Un système de financement moins coûteux pour l’entreprise

Le compte courant d’associé est un mode de financement agile et moins cher pour les entreprises. En effet, son utilisation leur permet d’emprunter aux associés. Pour une entreprise, c’est réellement une opération plus simple qu’une augmentation de capital qui exige des modifications de statuts coûteuses. Alors, avec le compte d’associé, l’entreprise jouit d’une souplesse. De plus, elle a la possibilité de déterminer les modalités de remboursement de ces fonds comme bon lui semble. Néanmoins, les apports en compte courant peuvent être sollicités pour financer la création ou le développement de votre entreprise, compenser des difficultés de trésorerie passagère.

En outre, vous pouvez prévoir une clause de blocage dans les statuts. Elle est importante dans le sens qu’en cours de chemin, tout associé sur demande et à tout moment peut récupérer les fonds déposés sur son compte courant d’associé. C’est donc une garantie d’avoir le compte courant d’associé bloqué. Car, cette clause de blocage vous permettra de disposer des fonds du compte courant de l’associé sur une période connue à l’avance. De même, lorsqu’un associé cède ses parts, il ne peut qu’attendre l’issue de la période de blocage pour rentrer en contact avec ses fonds sur le compte courant d’associé.

Une rémunération additive pour les associés 

Ce n’est uniquement pas la société qui bénéficie des avantages dans le système du compte courant d’associé. En effet, les deux parties sont gagnantes. Les associés sont gagnants dans le sens où c’est une créance rémunérée, une augmentation de fonds propre. Même si la société n’a pas les résultats distribuables, les comptes courants d’associés peuvent être rémunérés en donnant droit au versement d’intérêts. Par ailleurs, ces intérêts sont déductibles fiscalement entre autres si le capital de l’entreprise est totalement libéré, etc. En ce qui vous concerne, associé bénéficiaire, notez que les intérêts sont imposables à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des produits financiers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *